Succieu La Commune Nature

  • Succieu
  • Succieu
  • Succieu
  • Succieu
  • Succieu
  • Succieu
  • Succieu
  • Succieu
  • Succieu

Accueil du site

Agenda



Suivre la vie du siteSyndiquer cet agenda

L’Abatt Mobile à Succieu

Vjing et scratch en rythme dans la cour de l’école.

L’Abatt Mobile a fait étape à Succieu ce mardi, pour une initiation très pratique à la composition musicale et vidéo, et un concert lumineux dans la cour de l’école.

Une étape de l’Abatt’Mobile se déroule en trois temps.

Premier temps, les élèves d’une classe, en l’occurrence les CE2, CM1 et CM2, travaillent l’après midi à créer des images et des sons sous la houlette de Benjamin et Pierre, les « vjéastes » du collectif WSK.

Deuxième temps : sons et images sont intégrés dans le logiciel du dispositif, comme positionnés sur la palette sonore et visuelle qui servira à la création elle-même, une fois les enfants initiés au maniement des tablettes tactiles. Initiés est d’ailleurs un bien grand mot précise Benjamin Vaude : « les enfants sont beaucoup plus à l’aise avec les tablettes tactiles qu’avec nos souris, dont ils se demandent bien à quoi elles servent », dit-il avant le spectacle.

Troisième temps : le spectacle lui-même. Par petits groupes, les enfants improvisent une projection musicale sur l’Abatt-Mobile, ce camion en apparence si banal qui s’illumine, s’enflamme, s’anime et raconte tout ce que les élèves ont imaginé durant cette journée.

Ludique, créatif, étonnant, l’Abatt Mobile de la SMAC Les Abattoirs laissera un souvenir marquant de son passage, et son retour est déjà attendu.

Votez pour l’Abatt Mobile de Succieu sur le blog des Abattoirs :

http://musiques-artsnumeriques.fr/

En deux mois, l’Abatt Mobile sera passé dans neuf communes de la CAPI. La meilleure création, élue par les internautes sur le blog de la SMAC les Abattoirs, sera récompensé lors de l’ouverture du festival Electrochoc12, le 25 mars prochain.


  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

  • L'Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu

    L’Abatt Mobile à Succieu. Photo mairie de Succieu


Dernière Minute

Une commémoration en musique.

Une commémoration en musique à Succieu ce 8 mai 2017

Toutes les générations étaient représentées ce lundi 8 mai lors de la cérémonie de commémoration de la victoire sur le Nazisme. Une commémoration en musique, ouverte par une Marseillaise très solennelle, au cours de laquelle le maire a rendu hommage à toutes celles et tous ceux qui ont contribué à cette victoire : "des hommes exceptionnels comme le Général de Gaulle et Jean Moulin, des femmes exceptionnelles comme Bertie Albrecht et Lucie Aubrac, mais aussi les peuples du monde qui se sont levés pour combattre la barbarie". Le Chant des Partisans a ponctué cette intervention, pendant que deux enfants déposaient la gerbe de fleurs devant le monument aux morts. L’allocution s’est conclue par la volonté de maintenir le 8 mai "comme un jour de liberté et de joie". Une Marseillaise jazzy a donc terminé cette commémoration.

Le Rhône-Alpes Isere Tour à Succieu

Jérémy Cornu l’emporte d’un cheveu à Succieu, au terme de la première étape du Rhône-Alpes Isère Tour.

Le vainqueur de la première étape du RAIT franchit la ligne d'arrivée à Succieu.

Le coureur de Direct Energie a animé l’échappée partie aux environs de St-Chef. Sur une étape courte (126.9 km), mais très technique et favorable aux grimpeurs, il a attendu sagement son heure. A quelques centaines de mètres de l’arrivée, au pied de la fameuse montée du Gapillon, il a saisi sa chance et laissé ses compagnons de route sur place.

Il endosse le maillot jaune qu’il lui faudra défendre pendant les trois prochaines étapes. Suivez la course sur http://rhone-alpes-isere-tour.com/

"Marché Court-circuit" :

L’édition de printemps se prépare.

La municipalité et les associations de Succieu sont à la manoeuvre pour l’organisation du prochain marché "court-circuit" prévu le 12 mai 2017. Une réunion s’est tenue ce lundi soir en mairie pour répartir les rôles pour l’accueil et l’animation de cette manifestation semestrielle. Le marché "court-circuit" rassemblera des producteurs locaux proposant des produits de bouche ou des produits artisanaux et se déroulera, comme en 2016, en fin d’après midi et en soirée. 25 exposants étaient présents en octobre dernier, les organisateurs espèrent faire au moins aussi bien en mai prochain. 20170213 22205 1 Les bénévoles de l’équipe du four à pain, responsables associatifs et élus communaux rassemblés pour organiser le marché "court-circuit de Succieu". Vous trouverez ci-dessous la liste des exposants :

PDF - 1.1 Mo
livret exposants 2017 05 03

COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE.

Une trentaine de personnes ont assisté à la commémoration du 11 novembre. Après la lecture des 22 noms inscrits sur le monument au morts et une minute de silence, le maire a lu l’allocution du secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants et livrés ses réflexions personnelles : "Commémorer, c’est interpeller le passé avec les interrogations du présent. Comment ne pas exprimer aujourd’hui nos inquiétudes face aux incertitudes du monde ?

Commémoration de l'armistice de 1918 à Succieu.

La guerre est ouverte au Proche-Orient, aujourd’hui comme il y a cent ans, et nul ne sait ce qui sortira des combats. Pour l’heure, elle exporte le terrorisme qui vient frapper notre société au plus profond de ses valeurs. Quelle réponse apporter, sinon le courage, à l’image des hommes qui ont supporté pendant quatre ans l’horreur des tranchées ? Ils étaient la première génération de la République, et c’est bien cette idée là qu’ils défendaient, même si elle se montrera parfois mauvaise mère. La première guerre mondiale fut aussi le combat des Empires, aveuglés par leur puissance. Comment ne pas s’inquiéter de voir l’idée de puissance s’imposer à nouveau, au détriment des idées de coopération, de sécurité collective, de solidarité face au défi climatique qui attend le 21° siècle. Ce 11 novembre 2016, nous rendons hommage aux Poilus de la Grande Guerre, nous rendons hommage à tous les soldats morts pour la France aux XX° siècle, et nous rendons hommage aux victimes des attentats commis le 13 novembre à Paris, en Belgique et partout dans le monde cette année. Deux vers des hymnes les plus emblématiques de la République peuvent nous guider dans cet hommage : "Aux Armes Citoyens" et "Ami si tu tombe un ami sort de l’ombre à ta place".

LE MARCHE D’AUTOMNE

Le marché d'automne à Succieu, en nocturne

Nouveau succès pour le marché de producteurs, le "court-circuit de Succieu". Le public a été au rendez-vous, malgré une température véritablement automnale. La formule "en nocturne" semble plaire.

Rencontre au marché d'automne à Succieu

25 exposants avaient répondu à l’invitation de la municipalité, et proposaient des produits très variés.

Affluence au marché d'automne à Succieu

Organisé par la municipalité et les associations de la commune, le marché proposait également du pain, des tartes au sucre et une tartiflette cuite au four à bois. Le four banal reste d’ailleurs un centre d’intérêt indéniable pour tous les visiteurs.

Succès du four à pain au marché d'automne à Succieu

Téléchargez le livret des exposants sous l’onglet "services/commerces" de notre site. http://www.succieu.fr/spip.php?article22

Rendez vous le vendredi 12 mai 2017 pour la 3° édition.

ETRANGE MARIAGE A SUCCIEU

Un étrange mariage à Succieu. Photo Didier Bouillot

Des spectateurs rangés face à face de chaque côté de la scène, des personnages changeant d’acteur en cours de pièce, un marié absent et une double fin. Ce mariage était effectivement bien étrange et la quarantaine de spectateurs présent ce samedi a apprécié cette étonnante cérémonie.

La proximité entre acteurs et spectateurs a fait naître une complicité particulière entre la troupe et le public. Les Tréteaux de St-Chef, invités par le CCAS de Succieu, ont interprété en rythme cette adaptation très libre d’un texte de l’auteur russe Nicolaï Gogol.

En bref, le public a été surpris, par le thème et par la mise en scène, mais a su rire et applaudir à ce moment particulier de théâtre.

JAZZ AU GAPILLON

Ce fut un vrai moment de plaisir et de découverte. Le concert du groupe "Just Us" a rassemblé une soixantaine de personnes à la salle des fêtes de Succieu. Des amateurs de jazz de toutes générations, mais aussi des néophytes curieux de la proposition musicale faite par la municipalité et le Conservatoire Hector Berlioz.

Jazz au Gapillon, Succieu 2016

Au programme, "Le chat et la souris", "La femme du petit soldat unijambiste", "Petit piment", "Aboriginal" et d’autres titres tout aussi croustillants, créations pour la plupart de deux grands du jazz , Benoit Sourisse et André Charlier, musiciens de l’entourage de Didier Lockwood actuellement en résidence au Conservatoire. Celui-ci a initié avec ces deux pointures du jazz une résidence artistique et pédagogique avec les conservatoires des agglomérations du Pôle Métropolitain (CAPI, Le grand Lyon, Saint Etienne Agglo, et Vienne Agglo).

Un programme qui fait voyager à la rencontre de géants tels Thelonious Monk (le nom du groupe est un hommage au "Monk") et Ellis Regina (Petit Piment), ou explore des voies plus "world" comme "Aboriginal".

Laurent RICHARD et Rodolphe GUILLARD, (saxophones), Eric TERUEL (piano), Steven CRIADO (guitare), Pierre TIBOUM GUIGNON (batterie) et Manu VALLOGNES (basse), tous professeurs de jazz au Conservatoire Hector Berlioz, ont ainsi fait partager leur passion pour ce style de jazz très composé, mêlant la puissance du groupe et la virtuosité des solistes. Le public les a suivi, réclamant un rappel et repartant avec une dose d’énergie très "jazzy".

Le concert, gratuit, entrait dans le cadre des Ballades d’Hector, série de concerts décentralisés dans les communes de la CAPI et mis à disposition de la programmation culturelle des communes par le Conservatoire Hector Berlioz. Après le rock au village, Mozart à l’église, le Brésil le country et le blues en fête, Succieu poursuit sa découverte des genres et des styles avec cette session de "Jazz au Gapillon".

On a guinché au repas des Anciens

Le traditionnel repas des Anciens à Succieu

Dimanche 4 septembre se tenait à la salle des fêtes le désormais traditionnel repas des Anciens, organisé et offert par le Centre Communal d’Action Sociale. Une sorte de repas de rentrée où on se donne des nouvelles d’un hameau à l’autre, d’une classe à l’autre. La décontraction et la convivialité étaient de mise, et l’après-midi avançant, les notes de l’accordéon de Jonathan Pelissier ont entraîné les convives dans des valses et des pasos débridés.

L’orage du 23 juillet

La commune a une nouvelle fois eu à subir d’importants dégâts d’orage cet été. Dans la soirée du 23 juillet dernier, des trombes d’eau sont tombées sur le hameau de Buffières. Plus de 51mm d’eau en une heure, l’équivalent d’un orage centenal ! Celui-ci a duré près de deux heures. Plus de 80 mm d’eau ont été mesurés dans la soirée dans le secteur.

La montée de la Balatière au lendemain de l'orage du 23 juillet

Plusieurs habitations et une exploitation agricole ont subi des inondations, l’eau dévalant la pente, entraînant de la boue, des graviers et des galets. Tout n’est pas encore rentré dans l’ordre, et l’aide du Département sera une nouvelle fois sollicitée pour réparer les chemins et la voirie de façon pérenne, comme cela avait été le cas en 2015 pour la cime du chemin Mauvais.

Les images des conséquences de l’orage du 23 juillet 2016

Les conséquences de l'orage du 23 juillet à Buffières

Les conséquences de l'orage du 23 juillet à Buffières.2

Les conséquences de l'orage du 23 juillet à Buffières.3

Le chemin des Vignes, ravagé par l'orage du 23 juillet 2016

Le chemin Mauvais, endommagé dans sa partie basse par l'orage du 23 juillet

25 juin 2016 : fête de la musique

Rythmes brésiliens, blues, country western et rock français se sont donnés rendez-vous près de la salle des fêtes ce samedi 25 juin. La municipalité a composé un programme éclectique et électrique pour cette fête de la musique, organisée avec le soutien de l’équipe du Sou des Ecoles qui assurait le gîte et le couvert.

La Batucada du Conservatoire Hector Berlioz à Succieu, juin 2016. Photo mairie de Succieu Largil&co à Succieu, 25 juin 2016. Photo mairie de Succieu

25 juin 2016 : le spectacle de l’école

Les écoliers de Succieu nous ont proposé trois tableaux inspirés de contes et légendes et d’une pièce du grand répertoire. En l’occurrence le Petit Poucet ou Roméo et Juliette, mis en scène par les artistes de la plateforme Locus Solus, rattachée au Théâtre Jean Vilar.

Théâtre et danse pour le spectacle de fin d'année de l'école de Succieu. photo mairie de Succieu

Un travail théâtral et chorégraphique mené dans le cadre des séances d’éducation artistique au sein de l’école.

Toutes les familles au grand complet étaient présentes pour former un amphithéâtre passionné et attentif.

Le public attentif du spectacle de fin d'année de l'école de Succieu. Photo Mairie de Succieu

Commémoration du 8 Mai

8 mai 2016, commémoration de la victoire à Succieu

Une douzaine de personnes représentant quatre générations ont assisté à la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945. Après avoir lu le message du secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants, le maire a prononcé une courte allocution : "Le 8 mai, c’est le jour de la victoire contre le Nazisme, une idéologie qui a porté l’antisémitisme et le racisme à leur paroxysme, qui a mis en œuvre des moyens industriels incommensurables pour exterminer des hommes, des femmes et des enfants parce qu’ils étaient juifs. A quelques kilomètres de chez nous, la Maison des Enfants d’Izieu témoigne de cette barbarie. N’oublions jamais cette abomination, n’oublions jamais que les Nazis ont trouvé dans les pays européens, en France particulièrement, des complices pour perpétrer ce crime contre l’Humanité, que d’aucuns voudraient aujourd’hui réhabiliter. le 8 mai repousse Auschwitz, le Vélodrome d’Hiver, la Prison Montluc et tous les lieux de torture hors du champ de l’humanité. Cette date nous permet d’affirmer notre volonté de les y maintenir."

Franc succès pour le premier Court-Circuit de Succieu

Le public a répondu présent pour ce premier marché de Producteurs organisé par la municipalité de Succieu. Du milieu d’après midi à 22 heures, le centre du village a été rempli de monde. Les 15 exposants proposaient un éventail très large de produits, légumes et bières-bio, charcuterie et fromages, pâtes fraîches, miel, confitures, bonbons, mais aussi objets en bois et artisanat du commerce équitable. Le prochain rendez vous est d’ors et déjà fixé au 7 octobre 2016.

Le Court-Circuit de Succieu 2016-4

Le Court-Circuit de Succieu 2016-3

Le Court-Circuit de Succieu 2016-2

Le Court-Circuit de Succieu 2016

La liste des exposants se trouve ici : http://38498.campagnol.fr/spip.php?...

Organisé par la municipalité, avec le soutien des associations de la commune, ce marché vise à réunir des producteurs venant du Nord-Isère, prioritairement, représentant la gamme la plus large possible de produits alimentaires ou non.

Ce marché aura une périodicité semestrielle. Il s’agit de créer un évènement et une animation commerciale sur le secteur du Val d’Agny qui regroupe 7 communes et près de 7 000 habitants.

Les petites mains du printemps

L’école, la municipalité et l’association de chasse se sont mobilisés ce mercredi 6 avril pour le nettoyage de printemps de Succieu.

Les écoliers de maternelle se sont chargés d’inspecter le village, accompagnés par l’âne Voyou, bâté pour l’occasion par sa maîtresse, parente d’élève et conseillère municipale. Une nouveauté pour cette édition 2016.

Les élèves des classes élémentaires, entourés de parents, d’élus et des enseignantes, se sont répartis en quatre groupes pour ramasser les moindres déchets non-organiques sur le bords des chaussées. Près de 10 kilomètres de routes ont ainsi été nettoyés dans la matinée par les petites mains. Et les huit sacs bien remplis comptabilisés en fin de matinée démontrent que l’opération reste utile.

L’association de chasse s’est chargé d’un secteur pollué par les dépôts sauvages de particuliers ou d’artisans peu scrupuleux. Devant ce constat, le maire a décidé de prendre un arrêté punissant d’une contravention tout dépôt de déchet sur le territoire de la commune.

Un goûter convivial a conclu la matinée

Voeux de la municipalité.

Une centaine d’habitants étaient présents le dimanche 17 janvier pour la cérémonie des voeux de la municipalité.

Voici le discours prononcé à cette occasion par le maire, Didier Bouillot :

Mesdames et messieurs

Je vous remercie, au nom du Conseil Municipal, d’être fidèles à cette cérémonie annuelle des vœux de la municipalité. C’est un moment important de la vie de la commune, parce qu’il nous permet de regarder ensemble à la fois le chemin parcouru depuis un an et les perspectives qui s’offrent à nous tous. Nous aurions aimé que Daniel Bay, Armand Armanet, Manon Mollo et André Mariusse soient parmi nous aujourd’hui. Ils nous ont quitté en 2015, laissant à leurs proches le goût amer de l’injustice d’un départ soudain ou d’une maladie trop longue. Nous partageons leur deuil et respectons leur peine.

Il y a un an, cette cérémonie des vœux était marquée par l’émotion provoquée par les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Casher. J’en appelai à la défense des valeurs humanistes qui fondent la République. Depuis, la violence terroriste a pris de l’ampleur, s’attaque à la culture, à la joie de vivre, à l’insouciance et au bonheur d’être ensembles. Un an après, il ne faut plus seulement défendre les valeurs humanistes, il faut les porter comme des étendards. Oui, il faut porter haut la Laïcité, cette valeur qui porte la Liberté, revendique l’Egalité et exige la Fraternité. La Laïcité, ce n’est pas la loi du plus fort, c’est la liberté absolue de conscience. La Laïcité, ce n’est pas le rejet de la religion, c’est le refus du dogme. La Laïcité, ce n’est pas le repli sur soi, c’est l’acceptation de l’autre. Cette valeur, c’est d’abord à nous tous de la défendre et de la porter, parce que sans elles nous serions des sujets et non pas des citoyens et des citoyennes.

Nous sommes 731 Succérois et Succéroises. C’est le chiffre de la population totale de la commune. C’est un de moins que l’an dernier, et le recensement qui va débuter la semaine prochaine permettra de faire un nouveau « point zéro » du nombre d’habitants de Succieu, celui-ci étant une estimation basée sur l’année 2011. Je vous remercie d’ailleurs de réserver le meilleur accueil à Valérie Pagès et Olivier Veyet, qui sont tous deux chargés des opérations du recensement 2016.

Je pourrai à ce stade vous dresser le bilan de l’activité municipale depuis un an. Ce serait peut-être fastidieux, puisque nous avons réalisé beaucoup de petites choses, certaines prévues et programmées, d’autres répondant à des imprévus. Je vous renvoie à la lecture du bulletin annuel qui vous a été distribué cette semaine, et j’insisterai sur une partie moins visible mais plus quotidienne du travail. Elle concerne les activités périscolaires, leur organisation, leur gestion et leur pilotage. Vous en avez le résultat sur ces tables, et je laisse la parole à Corinne Paquier, 1° adjointe en charge des affaires scolaires, pour vous le commenter.

Bonjour

Nous avons débuté les activités périscolaires depuis septembre 2014. Une nouveauté qui a perturbé nos habitudes, nos emplois du temps, demandant de l’innovation constante aux collectivités et aux agents. Un dossier complexe et chargé de travail administratif.

La ressource d’acteurs est constante ce qui nous a amené à trouver différents thèmes qui permettent aux enfants de s’épanouir.

Une cinquantaine d’enfants évoluent les lundis et vendredis dans l’air musical, l’expression corporelle, les jeux ludiques, l’art plastique, les sport VTT, tennis de table, l’écriture libre, le Yoga du rire , la couture, le secourisme, et pour finir bénéficier de réaliser une émission radio.

Ainsi nous avons pu avec les agents et les intervenants travailler sur un thème commun qui sera poursuivi tout au long de l’année : les enfants ont fait appel à leur imagination, leur ressenti Pour « composer leur Village » à leur manière.

En voici un premier jet.

les élèves ont imaginé leur commune pendant les activités périscolaires

Je remercie les agents pour leur implication dans ces activités.

Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2016.

Une précision pour compléter ce que vient de dire Corinne. Les activités périscolaires nous ont été imposées, certes. Nous avons choisi de les organiser en apportant un plus et ce choix conduit à la création, autour des enfants, d’une communauté éducative qui trouve progressivement ses marques. C’était l’un des objectifs affichés du Projet Educatif Territorial, placer l’enfant au cœur du dispositif. Aujourd’hui, les enseignants, les parents, les intervenants périscolaires, la municipalité et ses agents, chacun dans son rôle, porte une part de l’éducation des citoyens de demain. C’est à mon sens une belle responsabilité collective.

J’adresse d’ailleurs nos remerciements aux agents municipaux pour leur implication dans ce travail. Au quotidien, à l’école, au secrétariat de mairie ou sur les bords des routes, ils sont à votre service et le fonctionnement du service public communal repose largement sur leurs épaules. Isabelle Sartier, Muriel Genevay, Eliane Picot-Guéraud, Isabelle Garcia, Catherine Auzanneau et Olivier Veyet assurent le quotidien de la commune, et pour cela je vous demande de les applaudir.

Vous avez vu que nous avons sollicité les enfants pour imaginer la commune de demain. C’est aussi le travail que nous allons réaliser ensemble en 2016. Un certain nombre de questions se posent à nous. Elles sont très concrètes ou plus complexes.
-  Concrètes les questions sur le cœur de commune : pour l’école et la mairie, quelles dimensions, quelles formes, quel prix, quelle performance énergétique ? Nous nous ferons aider pour y répondre, mais nous ouvrirons aussi le débat.
-  Complexes les questions intercommunales. On va parler de périmètres, on va parler de compétences, à l’échelle de la Grande Région et des Intercommunalités. Devrons nous aller plus loin dans l’organisation du Val d’Agny au sein de la CAPI ? Là encore, débat parce que ces questions concernent notre Territoire Mental, cet espace de vie où chacun se revendique comme citoyen.

Nous aurons de multiples occasions de discuter de tout cela dans le courant de cette année. Les associations de la commune participent à son animation par de multiples événements. Elles méritent d’être soutenues dans leurs activités. Côté municipalité, la fête de la musique et d’ autres événements culturels ponctueront le calendrier. Nous ajouterons à la liste un marché de producteurs locaux, que nous organisons le 29 avril prochain, un vendredi soir en nocturne. C’est un événement économique pour lequel nous recherchons l’utilité et l’originalité, et qui se reproduira en octobre si tout va bien. Nous le voulons en effet semestriel pour commencer.

Services publics, communauté éducative, culture de proximité, territoire citoyen, fibre économique, 2016 s’appuiera sur ces mots et sur ces idées à Succieu. En tout cas je le souhaite, pour la commune et pour la République.

PLAN LOCAL D’URBANISME

Vous pouvez consulter les documents sur la page Plan Local d’Urbanisme, sous l’onglet "Vie Municipale", ou en suivant ce lien : http://38498.campagnol.fr/spip.php?....

Cérémonie de commémoration de l’armistice de 1918

Une trentaine de personnes se sont assemblées autour du monument au morts de Succieu ce 11 novembre 2015.

Une trentaine d’habitants se sont rassemblés ce mercredi 11 novembre pour commémorer l’Armistice de 1918. Le maire s’est réjoui de la présence de nombreux enfants. Deux jeunes filles ont d’ailleurs porté la gerbe de fleurs déposée en hommage aux 22 succérois morts pour la France dont les noms figurent sur le monument.

La jeunesse a fleuri le monument. Succieu. 11 novembre 2015

Trois drapeaux pavoisaient cette année le monument et la mairie. Le drapeau italien, pour marquer le centenaire de l’entrée dans le conflit de ce pays aux côtés des Alliés.

Le drapeau italien pavoise la mairie de Succieu. 11 novembre 2015

Le drapeau européen, symbolisant une idée qui "dépasse et transcende les nations" a souligné Didier Bouillot. Et le drapeau français, symbole de l’humanisme au nom duquel les poilus se sont battus.

Le monument décoré, à Succieu. 11 novembre 2015

Un verre de l’amitié a clôturé ce moment de commémoration.

Deux bancs publics rénovés par les jobs d’été

Deux bancs publics viennent d’être réinstallés au village, l’un en bordure de l’espace vert central, l’autre sur "l’esplanade des Alpes", face au panorama du Chat et du Mont Blanc. Ces deux bancs, anciens, ont été rénovés durant l’été avec le concours des quatre jeunes de la commune embauchés en "jobs d’été". Le banc public de l'esplanade des Alpes a été installé à Succieu.

Un ralentisseur entre le Javet et le Charnier.

Succieu. Un coussin lyonnais entre le Javet et le Charnier

La sécurité routière est une préoccupation permanente à Succieu. Un premier ralentisseur vient d’être installé entre les hameau du Javet et du Charnier. Il a pour but de faire baisser la vitesse dans un secteur où, malheureusement comme ailleurs, les conducteurs ignorent la limitation à 50 km/h en vigueur et pénètre dans les hameaux à une vitesse excessive. Le ralentisseur est un "coussin berlinois" placé sur la droite de la chaussée (direction le Charnier), accompagné d’une signalisation rétractable sur la gauche. Celle ci sera installée dans quelques jours, ce qui permettra aux engins agricoles de passer sans encombre. L’opération a été réalisée à l’occasion d’un chantier de réfection de voirie piloté par la CAPI, en étroite collaboration avec la commission voirie du Conseil Municipal. Il est rappelé que la vitesse est limitée à 50km/h au Javet, au Charnier et au Gapillon. La sanction pour un excès de vitesse est de 135 euros et le retrait d’un point du permis de conduire.

Des quiproquos de Molière au Molière de Quiproquo

Le 3 octobre dernier, le CCAS de Succieu accueillait la Compagnie Quiproquo à la salle des fêtes pour une interprétation particulière du Médecin Malgré Lui. La pièce est un des succès de l’année et rencontre son public à chaque représentation. La troupe de Sérézin de la Tour s’est glissée dans les personnages de la pièce de Molière et s’en donne à coeur joie pour faire vivre l’histoire de Sganarelle. Si le texte de Molière est respecté à la lettre, l’intrigue a été transportée dans les quartiers nord de Marseille. Sganarelle est un fumeur de "tarpés", Géronte un mafieu typique et Lucinde une jeune fille libérée. Un médecin bien déjanté, en fait, par la grâce de Simone Neury, qui assure la transposition et la mise en scène de cette pièce du patrimoine théâtral. Ce samedi là à Succieu, le public s’est laissé séduire par le texte de Molière, le jeu des acteurs, les ajouts en chansons et l’esprit espiègle de l’ensemble. Près de 70 personnes ont assisté au spectacle, une bonne soirée pour le CCAS de Succieu qui porte l’organisation de ce rendez vous culturel depuis maintenant cinq ans.

Puzzles et mots d’hier au repas des Anciens

Les Anciens réunis par le CCAS en 2015

Il y avait du monde à la salle des fêtes ce dimanche 6 septembre. Le CCAS avait organisé le repas annuel offert aux Anciens de la commune, et les conscrits avaient délégué trois d’entre eux pour assurer le service. Histoires d’hier et d’aujourd’hui se sont ainsi croisées d’une génération à l’autre. La journée a commencé par un petit jeu de table, consistant à reformer les photos des sept derniers réunions découpées en puzzle, chacun ayant sa pièce à sa place.

Un puzzle de photos comme un jeu

Et si ce rendez-vous est principalement un bon moment passé à table à mener des discussions à bâtons rompus, il s’est prolongé par un spectacle de la troupe du Patois des Terres Froides, venue en voisine de Flachères.

Le spectacle du Patois des Terres Froides au repas des Anciens 2015 A l'écoute du Patois des Terres Froides. 2015

Chansons en patois et histoires populaires anciennes (parfois délicieusement grivoises !), ont permis de traverser l’après midi en riant et en chantant.

Chantier d’entretien des voiries

Le service voirie de la CAPI effectuera à partir du 8 septembre les opérations d’entretien (emplois partiels) des voiries intercommunales. La Route de Biol, la montée du Javet, la route de St-Victor et la montée des Routes seront particulièrement concernées. Cette opération implique le gravillonnage des chaussées. La prudence est donc recommandée aux conducteurs, et plus particulièrement aux motards.

Les travaux d’été

Retrouvez le programme des travaux et investissements réalisés au cours de l’été sur la page "travaux en cours", via le lien suivant :

http://38498.campagnol.fr/spip.php?...

Inscriptions sur les listes électorales.

Les dates limites d’inscription sur la liste électorale ont été modifiées pour tenir compte du calendrier des élections régionales (6 et 13 décembre 2015). Les électeurs souhaitant se faire inscrire pour participer à ce scrutin ont jusqu’au 30 septembre 2015 pour le faire. N’attendez pas le dernier jour.

Fête de la musique

Le 20 juin dernier, la fête de la musique s’est déroulé un peu au village et beaucoup du côté de la salle des fêtes. la Batucada du Conservatoire Hector Berlioz a ouvert la soirée par une promenade "à la brésilienne" dans les rues du village.

La batucada au village.2

Puis le Collectif Percus, de l’association Vibrations Mystiques, a empli l’air d’ambiances africaines, sous la houlette de Nacer Yayahoui.

Le Collectif Percus de Vibrations Mystiques à Succieu Nacer en solo

Enfin le Combo d’Ophélie, trois jeunes musiciens talentueux, a offert ses interprétations de chansons en vogue.

Le Combo d'Ophélie

CAPI RAID

Dimanche 7 juin, le CAPI-RAID est passé par Succieu. Le club de Rugby et la municipalité s’étaient associés pour réserver aux concurrents quelques surprises.

Un parcours sous la mêlée pour le raid loisirs

P1090312

Une "spéciale montée du Gapillon" pour les participants du raid sportif. Un avant goût de la Force Paysanne, la montée du Gapillon étant l’attraction la plus difficile pour les équipes engagée dans cette épreuve fin juillet au stade de Succieu.

P1090287

Plus de 600 concurrents ont participé au CAPI-RAID.

Assemblée Générale des Maires et Adjoints du Canton de Bourgoin-Jallieu.

Les maires et adjoints du Canton de Bourgoin-Jallieu en Assemblée Générale annuelle à Succieu. Photo mairie de Sucieu

La salle des fêtes de Succieu accueillait le 30 mai dernier l’assemblée générale annuelle de l’association des maires et adjoints du Canton de Bourgoin-Jallieu. Une AG en présence de Daniel Paraire, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Nord Isère. La présentation des activités de la CCI était le temps fort de cette matinée de travail et d’échanges. Jean-Pierre Girard, conseiller régional, Evelyne Michaux, Conseillère Départementale et Daniel Vitte, président de l’Association de Maires de l’Isère, ont exposé chacun les rôles et orientations de leurs collectivités et association. Un point a été fait sur la sécurité sur le canton par les représentants de la Gendarmerie. Puis un visite d’une exploitation agricole et du patrimoine public du village était organisée avant le repas servi dans la salle.

Les balades d’Hector sont passées par Succieu

Au programme, le Quintet en sol mineur kv 516 de W.A. Mozart et le quintet en sol majeur op 111 de J. Brahms. Deux oeuvres du "grand répertoire", la première témoignant du génie de Mozart, la seconde de la créativité de Brahms. L’une presque facile d’accès, l’autre plus complexe. La première venant du siècle des lumières, la seconde de la fin du siècle romantique. Les deux permettant au quintet des professeurs du Conservatoire Hector Berlioz, accompagné de deux solistes de l’Opéra et de l’Orchestre National de Lyon, de révéler leur talent et leur plaisir de maitriser ces oeuvres.

Succieu, le quintet du Conservatoire Hector Berlioz joue Mozart et Brahms. Photo mairie de Succieu

Le public ne s’y est pas trompé qui s’est laissé gagné par la musique, dans le cadre tranquille et doux de l’église de Succieu. La vague d’applaudissements à la fin du concert, qui permit aux musiciens de faire un petit rappel, témoignait des émotions ressenties pendant ce concert.

Succieu, le public a été conquis par le concert du Quintet du Conservatoire Hector Berlioz. Photo mairie de Succieu

Les musiciens :

Laurence KETELS, 1° violon, violon solo de l’orchestre de l’Opéra de Lyon.

Dominique LONCA, 2° violon, professeur au Conservatoire à Rayonnement Départemental Hector Berlioz.

Fabrice LAMARRE, 1° alto, alto solo de l’orchestre National de Lyon.

Vincent LIBMAN, 2° alto, professeur au Conservatoire à Rayonnement Départemental Hector Berlioz.

Amandine LEFEVRE, violoncelle professeur au Conservatoire à Rayonnement Départemental Hector Berlioz.

Word - 146.5 ko
Des musiciens prestigieux en concert à Succieu

Le concert, gratuit, se déroulait dans l’église. Il s’inscrivait dans le cadre des "balades d’Hector", série de concerts donnés sur les communes de la CAPI par trois ensembles du Conservatoire Hector Berlioz.

Un prochain rendez vous est fortement souhaité l’année prochaine.

Communiqué du SMND Le Syndicat Mixte Nord Dauphiné, qui assure la collecte des déchets sur cinq intercommunalités, nous adresse ce communiqué concernant sa situation financière :

PDF - 282.9 ko
Communiqué du SMND, 20 mai 2015

Célébration du 8 mai.

Commémoration du 8 mai 2015. Le dépôts d'une gerbe de fleurs devant le monument aux morts. Photo mairie du Succieu

"La paix doit être notre combat". Le maire de Succieu a conclu en ces termes la cérémonie de commémoration de la victoire de 1945. Devant une quinzaine de personnes rassemblées au centre du village, Didier Bouillot a rappelé le sens de cette journée "la victoire sur la pire des idéologies qu’ait connu l’humanité". Une gerbe de fleurs a été déposée devant le monument aux morts en hommage aux combattants et aux déportés victimes du nazisme. "Nous aurions souhaité plus de gaieté en ce jour de célébration de la victoire, mais 70 ans après, cette idéologie nous menace encore" a souligné le maire, en référence à la tenue, en septembre 2014, d’un rassemblement néonazi dans la salle des fête communale. Et d’en appeler à la vigilance contre le racisme et l’exclusion. "Nous le devons à nos aînés, nous le devons à nos enfants".

Commémoration du 8 mai 2015 à Succieu. Photo mairie de Succieu

Chasse aux déchets et détritus

Les écoliers de Succieu ont effectué le nettoyage de printemps mercredi matin.

Du plus petit au plus grand, ils sont partis non pas à la chasse aux oeufs mais à la chasse aux déchets et détritus qui parsèment les bords des routes. Et il y en a de toutes sortes ! Des mégots et des paquets de cigarettes, bien sûrs, négligemment jetés par des conducteurs indélicats en pleine campagne. Des canettes de boissons diverses, mais aussi des bidons d’huile et un serre-joint de maçon !

Cette journée est très attendu par les écoliers, conscients de faire là un geste important pour la nature.

L'équipe du nettoyage de printemps 2015 (photo mairie de Succieu)

Une satisfaction à noter : le volume des déchets est moins important que les années précédentes, preuve s’il en est besoin que cette journée "environnement.nette" conduit à un environnement plus propre.

Cette année, deux nouveaux parcours ont été ouverts, empruntant des chemins de randonnée autant que des routes communales.

Organisée par la municipalité en lien avec l’équipe enseignante de l’école de Succieu, cette opération est soutenu matériellement par le Syndicat Mixte Nord Dauphiné (SMND) qui fournit le matériel nécessaire.

"Je suis Charlie" à Succieu.

En ouverture de la cérémonie des voeux de la municipalité, les Succérois ont rendu hommage aux victimes des attentats des 7, 8 et 9 janvier. Plus d’une centaine d’habitants étaient rassemblées ce dimanche 11 janvier à la salle du Gapillon.

Succieu : les voeux de la municipalité

Chacun portait à la boutonnière un "Je Suis Charlie", projeté également en quatre photos sur le mur.

Didier Bouillot a ouvert ainsi cet hommage :

"Je suis Charlie. Nous sommes tous atterrés par les événements de ces derniers jours. Stupeur. Nous sommes Charlie. Nous sommes submergés par la tristesse et la colère. Nous sommes Charlie. Nous sommes hébétés devant la violence. Crainte, peur. Ces émotions douloureuses nous sont imposées. Le deuil national est le cadre dans lequel nous pouvons par nos actes, nos paroles, nos écrits, exprimer ces émotions, les partager, nous en soulager. Trois jours y suffiront ils ?

Vite, nous devront passer du temps de l’émotion au temps de la réflexion. Tenter de « produire de la pensée » autour de ce qui vient de se passer. Je veux dire trouver des références pour comparer, caractériser, analyser, expliquer. La raison doit nous permettre de dépasser nos émotions, la raison doit nous permettre de combattre la haine. Nous le devons aux victimes. Nous nous le devons à nous-mêmes, nous le devons à nos enfants.

Soyons attentifs à porter haut les valeurs humanistes et fraternelles : la Solidarité, la Liberté, l’Egalité et la Fraternité, valeurs républicaines, et la Laïcité, qui les irrigue toutes."

Une minute de silence a été observée.

Sur la proposition de Bernard Simon, qui fut maire de Succieu de 1995 à 2001, l’assistance à entonné La Marseillaise.

Didier Bouillot a ensuite prononcé l’allocution des voeux proprements dits :

"La vie continue. A celles et ceux d’entre vous qui ont connu l’an dernier le deuil, la souffrance ou des difficultés familiales, personnelles ou professionnelles, j’adresse au nom du Conseil Municipal un voeu d’espoir et de confiance en l’avenir. A tous, je souhaite de savourer un cocktail de sagesse et de folie, de rêve et de réalisme, de connaître ce qui fait le sel de la vie. La cérémonie des vœux est l’occasion annuelle de faire le point sur la vie communale, de fixer le cap que nous souhaitons suivre, compte tenu à la fois de nos désirs et des circonstances.

Comme vous le savez, l’Insee nous adresse désormais chaque année le chiffre du recensement de la population. Au 1° janvier 2015, nous sommes 719 Succérois et Succéroises, un peu plus si l’on compte les personnes rattachées à la commune mais résidant autre part. C’est une légère augmentation par rapport à l’an dernier, mais c’est la plus importante population de toute l’histoire de la commune.

L’année 2014 a vu un profond renouvellement de l’équipe municipale. 15 élus sont désormais au travail, ils représentent l’ensemble des habitants de la commune, dans toute leur diversité. Depuis un an, nous avons appris à nous connaître et nous nous sommes construit une méthode pour conduire les projets. Je souhaite vous la décrire. Cinq commissions principales constituent l’ossature de notre organisation, elles sont chacune placées sous la responsabilité d’un adjoint et de moi-même. Corinne Paquier, pour l’école et le personnel communal, Patrick Gaget pour les finances et la voirie, Anne-Laure Barral-Joannes pour l’urbanisme, et Alain Douillet pour les bâtiments et la gestion de la salle des fêtes. J’anime de mon côté la commission Vie Associative et Communication. Dans chaque commission, deux conseillers municipaux « référents » nous appuient, et chaque conseiller municipal participe aux travaux d’une ou plusieurs commissions. Cette organisation nous a permis de mettre en place les activités périscolaires, de poursuivre le travail sur le PLU, de suivre tous les travaux publics qui se sont déroulés sur la commune l’an dernier, de gérer la forte demande d’utilisation de cette salle des fêtes, et de vous proposer le bulletin annuel que vous avez reçu dans vos boites aux lettres cette semaine. Elle nous a permis aussi de tenir la place de la commune de Succieu au sein d’une grande intercommunalité, la CAPI, qui continue d’affirmer son rôle structurant du Nord-Isère, à proximité de la désormais Métropole Lyonnaise. Je salue la présence d’André Ziercher, maire d’Eclose, et d’Olivier Chanel, maire de Sérézin-de-la-Tour. Ils ne sont pas seulement avec nous en voisins, mais aussi comme membres de l’éxécutif de la CAPI. Les politiques publiques menées à l’échelle communautaire, les relations avec les autres communes, petites et grandes, les relations avec les services de la CAPI, tout cela constitue la dimension intercommunale du rôle des conseillers municipaux. Pour tout cela, je salue l’implication citoyenne de tous et de chacun des élus, et j’adresse également nos remerciements aux agents municipaux pour leur implication dans ce travail. Au quotidien, à l’école, au secrétariat de mairie ou sur les bords des routes, ils sont à votre service et le fonctionnement du service public communal repose largement sur leurs épaules.

Succieu. L'hommage et l'émotion, ce 11 janvier 2015.

Depuis avant-hier, ce dispositif est complété par une conseillère municipale déléguée. Julia Sorlin coordonnera la première phase du projet d’extension des locaux scolaires et de réorganisation des services publics au centre du village. L’objectif est de recenser les besoins, de consulter les usagers et les riverains, de rassembler les obligations réglementaires en terme de consommation énergétique, de sécurité et d’accessibilité. Et bien sûr, de passer tout cela au prisme de nos capacités financières. La tâche est multiple et c’est pour cela que j’ai proposé au Conseil Municipal de renforcer le bureau dans le souci d’une meilleure coordination. Ainsi dans quelques mois nous définirons le cahier des charges, première étape d’un projet qui vise à réaliser des locaux scolaires modernisés et agrandis, une mairie accessible, en un mot un cœur de commune. Ce travail là est désormais engagé.

Vous l’avez compris, nous avons un projet pour le mandat. Mais nous souhaitons aussi jouer un rôle moteur dans l’animation de la commune au quotidien. Le Centre Communal d’Action Sociale, sans oublier ses missions premières, s’est donné pour objectif de proposer des événements culturels, à l’image de l’invitation faite aux Dés en Bulles en octobre dernier. Par ailleurs nous continueront à accompagner les associations de Succieu dans leurs initiatives. Je salue l’arrivée parmi celles-ci de Cuisine et Culture et le retour des Conscrits. Je me souviens encore du baptême de Baptiste, leur président, et je prends un coup de vieux. Enfin nous débattons déjà d’autres projets que nous exposeront quand ils seront mûrs. Et si je dis Marché, cheval, Espace Naturel Sensible, Mobilité douce, sentiers, je ne vous livre que des indices sur les idées que nous brassons en bureau, en commission ou en conseil municipal. Elles viendront en débat quand nous aurons fait un premier tri nécessaire pour distinguer folie et sagesse et pour passer du rêve au réel. Dans le contexte de la réforme territoriale et de la baisse des dotations de l’Etat, la tâche des élus locaux est plus complexe encore. Mais nous gardons confiance en l’avenir, parce que nous avons décidé de « jouer collectif ». La collégialité est, à l’échelle communale, la méthode choisie pour faire face aux défis de ce mandat. Mesdames et messieurs, permettez moi de me référer à un autre hymne de notre histoire. « Il est des pays où les gens au creux du lit font des rêves. Que la France, que la commune de Succieu et ses habitants continuent à rêver. Travaillons ensemble pour réaliser ces rêves." Didier Bouillot, maire de Succieu, le 11 janvier 2015.

Commémoration du 11 Novembre

Commémoration du 11 Novembre à Succieu. Photo Anne-Laure Barral-Joannes, 2014

En cette année du centenaire de la Première Guerre Mondiale, près de quarante succérois se sont rassemblés autour du Monument au Morts pour commémorer l’armistice. En prélude à cette cérémonie, le tocsin a résonné peu avant 11 heures. Puis, après le dépôt de la gerbe de fleurs, la lecture de la liste des soldats inscrite sur le monument s’est accompagnée de leurs dates de naissance et du lieu de leur décès.

Lecture de la liste des soldats morts pour la France, Succieu, 11 novembre 2014. Photo Anne Laure Barral-Joannes. 2014

Les Dés en Bulles en voisins à Succieu

Plus de cent personnes dans la salle reprenant en chœur « allumer le feu » ou frappant des mains pour accompagner en rythme les chanteurs, l’ambiance était joyeuse ce samedi soir à Succieu.

Sur scène, les Dés en Bulles, une troupe de chanteurs-acteurs, bien connue en Nord-Isère. Ils interprétaient leur nouveau spectacle, « L’Echappée Bulles ». Un titre à la mesure de l’humour, de la fraîcheur et de la joie véhiculés par la vingtaine de chansons composant cette pièce chantée à 12 voix. Au menu, Boris Vian, les Frères Jacques, des classiques du répertoire de la troupe, mais aussi Johnny Hallyday, Claude Nougaro et Chanson Plus Bifluorée.

Les dés en bulles sur scène à Succieu

Des chansons que chacun pensait connaître. Mais De Bodega à Armstrong, en passant par Ma jolie Sarah et le Chant d’allégresse, la mise en scène burlesque et les paroles mises à la sauce Dés en Bulles emmenaient le public dans une nouvelle lecture. « J’ai encore rêvé d’elle » devient « Moi je fais la vaisselle », au cours d’une première mi-temps très « condition féminine années 70 ». Et « Les fesses », tube des Frères Jacques, devient le leitmotiv du spectacle, repris en rappel comme un tour du monde des hymnes callipyges et des formes rebondies.

La salle des fêtes de Succieu était pleine pour les Dés en Bulles

Public enchanté, chanteurs ravis, soirée réussie donc pour le Centre Communal d’Action Sociale, qui a organisé l’événement. Pour la quatrième année consécutive, le CCAS proposait un spectacle théâtral au public succérois et plusieurs spectateurs ont déjà réclamé un rendez vous similaire en 2015.

BUS RUBAN : Nouveaux horaires et nouveau fonctionnement à partir du 1° septembre.

La ligne 21 fonctionne avec de nouveaux horaires, et poursuit son trajet jusqu’à Châteauvilain.

Depuis le 1° septembre, le service est assuré "au déclenchement" au delà de Nivolas-Vermelle. Les usagers doivent appeler le RUBAN au 04 74 94 62 03 au moins deux heures avant l’horaire programmé.

Direction Bourgoin le bus dessert Succieu Place

à 9h00 du lundi au vendredi.

à 13h00 et 17h08 du lundi au samedi.

Direction Châteauvilain

à 8h44 du lundi au vendredi

à 12h44 et 16h54 du lundi au samedi.

La ligne 20, qui dessert Les Eparres et propose des arrêts à proximité du Maillet et du Grand Champ, fonctionne également au déclenchement.

Ses horaires

Direction Bourgoin, du lundi au samedi.

Route de Biol D520, à 7h41, 14h00 et 18h31

Usine Voisin Pascal à 7h43, 14h01 et 18h32

Direction Les Eparres, du lundi au samedi

Usine Voisin Pascal à 7h23, 13h42 et 18h09

Route de Biol D520, à 7h24, 13h43 et 18h10

Ambiance conviviale et amicale pour le repas des Anciens

Les Anciens réunis pour le repas annuel du CCAS à la salle des fêtes de Succieu

Dimanche 7 septembre s’est tenu le traditionnel repas des Anciens. Après une période de "nomadisme gastronomique", ce rendez vous annuel est revenu dans la salle des fêtes de Succieu. Autour des Aînés s’étaient rassemblés les nouveaux conseillers municipaux et les membres du conseil d’Administration du CCAS.

La rentrée périscolaire

L’année scolaire est désormais lancée. Après les enseignants lundi, les élèves mardi, les animateurs périscolaires ont débuté les activités ce vendredi 5 septembre. Quatre groupes ont été constitués. Jeux sportifs pour les petits, arts plastiques pour les grandes sections et les CP, expression corporelle pour les CE1 et CE2, et atelier d’expression pour les CM 1 et CM2. Lundi 8, les autres activités ont débuté avec au menu jeux, relaxation, peinture et activité sportive.

La rentrée des animateurs périscolaires à Succieu

de gauche à droite : Solène Moulaï, (animatrice sportive), Corinne Paquier (1° adjointe), Muriel Genevey, Valérie Pagès, atelier d’expression créative, Didier Bouillot (maire), Aude Manchon (expression corporelle) et Cécile Drevon (arts plastiques).

Rythmes scolaires

Le Conseil Municipal a fixé à 1 € de l’heure le tarif des activités périscolaires.

Extension des horaires d’ouverture des déchèteries

Les déchèteries de Nivolas-Vermelle, Châteauvilain et Ruy Montceau fonctionnent aux horaires suivants :

Déchèterie de Nivolas-Vermelle

Du mercredi au samedi : 9h00-12h00/14h00-18h00

Déchèterie de Châteauvilain :

Mercredi 17h30-19h30 Vendredi 15h30-18h30 Samedi 13h30-18h00

Décheterie de Ruy-Montceau :

Lundi, mercredi 13h30-16h30 vendredi 9h00-12h00/13h00-14h30 Samedi : 8h00-12h00

Retrouvez la présentation du projet de Plan Local d’Urbanisme sur la page dédiés du site communal : http://www.succieu.fr/spip.php?article94

Jeudi c’est Pizza, dimanche sandwiches divers

Un jeudi sur deux, Fabrice Gilbert propose une carte variée de pizzas. Il réside à Badinières. Un micro-crédit de l’ADIE lui a permis d’acquérir le matériel nécessaire pour se lancer dans cette activité.

M. Gilbert devant son camion-pizza

De son côté, Benoît Ziegler propose toujours sandwiches, kebab et tacos, le dimanche à partir de 18h.

Nouveau courriel pour la mairie de Succieu

mairie@succieu.fr, nouvelle adresse mail du secrétariat de mairie.

L’ancienne adresse restera valable le temps que nos interlocuteurs modifient leurs bases de données.


Editorial

La commune au coeur

Au mot crise, qui s’installe dans nos pensées depuis plusieurs années, il est nécessaire d’opposer le mot Solidarité. Le monde est en mutation, et cela concerne aussi bien l’organisation de la République que nos vies quotidiennes. Devant ces bouleversements, le repli sur soi est une tentation. Le passé nous démontre que cette attitude n’a jamais résolu de crise, n’a jamais porté l’espoir de l’avenir.

Une commune en mouvement

Depuis quatre ans, la Commune propose
-  des nouveaux services aux habitants (la garderie et les transports en commun entre autres)
-  une identité renouvelée (« Succieu, la Commune Nature »)
-  un outil rénové d’animation de la vie communale (la salle des fêtes)
-  un projet de développement (le Plan Local d’Urbanisme)
-  un positionnement nouveau à l’échelle intercommunale (la CAPI). C’est le résultat du travail mené dans le mandat précédent, et chacun des élus qui y a participé doit en être remercié.

Collégialité

L’année 2014 a vu un profond renouvellement de l’équipe municipale. 15 élus sont désormais au travail pour 6 ans, représentant l’ensemble des habitants de la commune, dans toute leur diversité. Depuis un an, nous avons appris à nous connaître et nous nous sommes construit une méthode pour conduire les projets. Dans le contexte de la réforme territoriale et de la baisse des dotations de l’Etat, voire de son désengagement par des services de plus en plus réduits, le travail est plus complexe encore. La collégialité est, à l’échelle communale, la méthode choisie pour y faire face. Et à l’échelle intercommunale, la démarche engagée avec nos voisines du Val d’Agny sur le Projet Educatif Territorial montre que la solution est là aussi collective.

cœur de commune

Parmi les projets, il y a la rénovation des services publics au centre du village. Des locaux scolaires modernisés et agrandis, une mairie accessible, en un mot un cœur de commune. Ce travail là est désormais engagé. Si un projet se construit sur plusieurs mois, la commune, elle, se gère tous les jours et la succession des petites choses finit par faire une belle rivière. Le bien vivre au quotidien, c’est aussi le projet pour les années à venir. Le respect des autres et de soi-même, la confiance et la solidarité prennent là tout leur sens. C’est l’engagement des élus, c’est aussi celui des bénévoles qui animent le tissu associatif. Ils méritent d’être salués, tant leurs efforts pour l’enfance, le sport, la culture, et plus globalement le lien social est important. Ce peut être aussi l’engagement de tous les citoyens. Parce que nous partageons le même espace, que ce soit un hameau, une commune ou un territoire plus vaste. Parce que nous partageons aussi la même devise : Liberté-Egalité-Fraternité.

Didier Bouillot, janvier 2015

SECURITE ROUTIERE.

Il me paraît nécessaire de réaffirmer la nécessité d’une prise de conscience par tous et toutes de cet impératif. Parce que le besoin de sécurité routière a évolué. Parce que les réponses sont longues et parfois coûteuses. Parce qu’enfin le comportement au volant traduit aussi le comportement dans la vie.

Le besoin de sécurité routière  :

Sur les 17 km de routes de Succieu, la circulation a fortement augmenté ces dernières années. La hausse de la population, donc du nombre de voitures, et les nouveaux itinéraires empruntés par les habitants des communes voisines, expliquent ce phénomène. Aujourd’hui les enfants jouent de plus en plus en bordure de route dans les secteurs urbanisés qui se sont agrandis et multipliés. Les voies se partagent aujourd’hui plus qu’hier : les voitures, les engins agricoles, les cyclistes, les motos, les cavaliers et bien entendu les piétons, auxquels s’ajoutent les animaux domestiques qui parfois s’échappent de leurs enclos, et les animaux sauvages qui évoluent par nature en liberté. Les risques se sont accrus et nous devons tout faire pour réduire la probabilité d’un accident grave.

Les réponses mises en œuvre :

Nous avons en 2011 fixé un premier objectif : limiter à 50 km/h la vitesse sur l’ensemble du réseau communal. Nous avons en 2012 mis en place la signalisation pour imposer cette règle dans tous les hameaux. Nous avons, lors des chantiers de Buffières ou du virage du Goulet, pris en compte cette question par le marquage au sol ou la signalisation. Nous étudions, pour les prochains aménagements de voirie, les différents moyens pour mettre en place des systèmes de ralentissement à la fois efficaces et compatibles avec les besoins des différents utilisateurs. Au Javet et au Genevey, des sens prioritaires apparaissent comme la solution la plus appropriée. La portion allant du Grand Verger au Gapillon et à Longeville s’avère de plus en plus dangereuse. Le carrefour de La Garine n’est plus en pleine campagne et nécessite un aménagement. Tout cela représente un supplément considérable au budget consacré à la voirie. Et nous devrons prendre en compte ce facteur pour la programmation des travaux annuels. La question n’est plus quel secteur protéger, mais plutôt quel secteur aménager avant l’autre ?

Du comportement au volant :

La voiture n’est pas qu’un moyen de déplacement. C’est le reflet d’une personnalité. Une conduite calme, posée, ralentie, témoigne d’une maitrise de soi, mais aussi du respect de l’autre, celui qui est partage la route avec nous. Et parce qu’une telle conduite est aussi économe en euros comme en CO², elle témoigne aussi du respect de l’environnement. Je l’écris d’autant mieux que j’ai, moi aussi par le passé, roulé trop vite, pressé par le temps, par le retard pris au départ pour me rendre au travail, par la distance, par le stress du programme chargé de la journée. Aucune de ces raisons n’exonère du respect du code de la route. Aussi je pose la question : est-ce pour être pressé par le temps que nous habitons Succieu, ou pour le calme de sa campagne, la tranquillité de ses hameaux, la beauté de ses paysages ? Sachons ralentir, prendre le temps de nous croiser, de nous saluer (sans lâcher le volant !) et non seulement nous réduirons ensemble les risques d’accident, mais nous construirons une commune accueillante et conviviale, une « Commune Nature ».

Didier Bouillot

La Mairie de Succieu, au village


84 - dégâts d’orage 2015

Nombreux dégâts sur la commune après l’orage du 14 juin.

L’orage du 14 juin a fait de nombreux dégâts sur la commune, particulièrement sur le secteur de Buffières. Dans la nuit, un éboulement s’est produit sur la D520, que les services du Conseil Général ont rapidement dégagé.

Sur la route de Buffières, la falaise s’est une nouvelle fois effondrée par endroits. Ce qui est plus grave, la chaussée de la montée de Chêne s’est elle aussi creusée sous l’action de l’eau. Plus haut, c’est le bas côté qui a été emporté, jusqu’à la limite de la route. La plus grande prudence est recommandée dans ce secteur.

Plusieurs éboulement de talus ont été constatés entre Buffières et le village, notamment dans la plaine du Bégot où la boue a dévalé des champs avoisinants pour s’accumuler dans le points bas.

Dès ce matin, Alain Douillet a dégagé le principal pour assurer la circulation sur cette route.

Patrick Gaget en a fait de même sur le secteur du Genevey. Là, ce sont des milliers de galets qui sont descendus du chemin des Avenières pour s’accumuler dans le carrefour à l’entrée du hameau.

Un point de la situation sera fait dès le début de la semaine pour envisager les mesures à prendre.

D’ors et déjà, un arrêté d’interdiction de circulation des véhicules à moteur et des vélos sur le Chemin Mauvais, reliant Le Maillet à Buffières, sera pris. Ce chemin a en effet été sérieusement endommagé par les orages de ce début juin et il n’est aujourd’hui plus praticable.


  • Alain Douillet dégage la montée du Bégot.

    Alain Douillet dégage la montée du Bégot.

  • coulée de galets au Genevey

    coulée de galets au Genevey

  • Eboulement du bas-côté montée de Chêne à Buffières

    Eboulement du bas-côté montée de Chêne à Buffières

  • Eboulement et coulée de boue route du Bégot

    Eboulement et coulée de boue route du Bégot

  • La chaussée déformée montée de Chêne à Buffières

    La chaussée déformée montée de Chêne à Buffières

  • La plaine du Bégot envahie par la boue.

    La plaine du Bégot envahie par la boue.

  • Patrick Gaget dégage les galets au Genevey

    Patrick Gaget dégage les galets au Genevey

  • Un éboulement en bas du Bégot

    Un éboulement en bas du Bégot

  • Une couche de boue sur la route route du Bégot

    Une couche de boue sur la route route du Bégot


RAPPEL

FERMETURE DU SECRETARIAT DE MAIRIE

Le secrétariat de mairie sera fermé pour congés du 15 mai au 29 mai inclus. Il ouvrira le mardi 30 mai à 8h30. en cas d’urgence, contacter le 06 17 35 64 41

VIGILANCE SECHERESSE

Le Préfet de l’Isère a placé en vigilance tout le département de l’Isère pour les eaux superficielles et souterraines. Cette décision n’impose pas de restriction particulière sur les usages de l’eau mais doit inciter chacun à une gestion la plus économe possible de la ressource.

Aussi, il est demandé à chacun une gestion économe de l’eau (remplissage des piscines, arrosage, bains, lavages divers...) que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau, les nappes ou à partir des réseaux de distribution d’eau publics, et cela sur l’ensemble du département. Chaque citoyen doit d’être vigilant et faire preuve de civisme pour éviter de porter atteinte à la ressource en eau, bien précieux pour tous les usagers.

HUISANCES SONORES

Nous vous rappelons que l’utilisation d’appareils tels que tondeuses à gazon ou autres engins de tonte, tronçonneuse et plus généralement d’appareils susceptibles de causer une gêne en raison de leur intensité sonore peuvent être utilisés de la façon suivante : 08h30 à 12h00 et de 14h00 19h00 tous les jours ouvrables 09h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00 les samedis 10h00 à 12h00 les dimanches et jours fériés. Ces horaires ont été fixés par arrêté préfectoral.

ABOIEMENTS Les aboiements des chiens peuvent devenir très gênants pour le voisinage. Les maîtres sont priés de prendre toute disposition pour limiter cette nuisance sonore.

RECENSEMENT

Les jeunes filles et garçons nés en avril 2001 doivent se faire recenser. Renseignements en mairie.

ELECTION PRESIDENTIELLE

Les résultats des deux tours de l’élection présidentielle sont ici : http://38498.campagnol.fr/spip.php?...

EXTINCTION DE L’ECLAIRAGE PUBLIC

A partir de cette nuit, débute l’expérimentation de l’extinction de l’éclairage public. Les lampadaires s’éteindront de minuit à 5 h du matin. L’expérimentation sera conduite pendant 6 mois. 10 commune de la CAPI participent à ce nouveau dispositif.

PLAN LOCAL D’URBANISME

Lors de sa séance du 17 mai 2016, le Conseil Municipal a approuvé le Plan Local d’Urbanisme.

L’essentiel du document se trouve sous l’onglet Plan Local d’Urbanisme : http://38498.campagnol.fr/spip.php?...

Les dossiers sont tenus à la disposition du public

  • à la mairie au jours et heures d’ouverture
  • à la sous-préfecture de la TOUR DU PIN, Bureau des Affaires Communales

SPORTS

L’association Sports et Nature vient de voir le jour. Elle fédère les sportifs amoureux de la nature pour des balades à pieds, à vélo, en VTT, et organise chaque année en septembre les "3Heures de Succieu". Retrouvez le programme de ses activités sur son site : www.sportnaturesuccieu.fr

L’AS Succieu Terres Froides (ASSTF) évolue cette année en Promotion d’Honneur dans le championnat du Lyonnais de Rugby. Elle propose également une école de rugby pour les enfants de 5 à 14 ans. Suivez leurs résultats et les événements organisés par l’association sur son site http://www.asstf.fr

Interdiction des décharges sauvages

Le maire rappelle qu’il est interdit de déverser quelque déchet que ce soit dans la nature. Déchets de chantier ou tailles de haies doivent être portés dans une déchetterie ou confiés à une entreprise spécialisée. Les cas récents de déchargements sauvages ont été signalés à la gendarmerie et sont passibles d’une contravention.

LIMITATION DE VITESSE La sécurité routière est une des préoccupations majeures de la municipalité. De nouvelles limitations de vitesse sont entrées en vigueur au début du mois de septembre, entre le Village et le Javet et sur la Route de Sérézin. La première voie est limitée à 50 km/h, la seconde à 70 km/h sauf dans la montée du Fichaillon, particulièrement dangereuse et limitée à 50.

La mise en place de zone agglomérées limite également la vitesse dans tous les hameaux de la commune. Au village, la vitesse est limitée à 30 km/h, que ce soit dans la traversée du village ou aux Combettes. La rue du Stade est également réglementée avec la mise en place d’équipements de sécurité. C’est aussi le cas entre le Javet et le Charnier.

CONSEILS DE COMPORTEMENT EN TEMPS DE NEIGE :

  • Équipez votre véhicule de pneus adaptés.
  • Protégez-vous des chutes et protégez les autres en dégageant la neige en en salant les trottoirs devant votre domicile, tout en évitant d’obstruer les regards d’écoulement d’eaux.
  • Soyez prudents et vigilants si vous devez absolument vous déplacer ;
  • Privilégiez les transports en commun.
  • Renseignez-vous sur les conditions de circulation auprès du centre régional d’information et de circulation routière (CRICR).
  • Préparez votre déplacement et votre itinéraire.
  • Respectez les restrictions de circulation et déviations mises en place.
  • Facilitez le passage des engins de dégagement des routes et autoroutes, en particulier en stationnant votre véhicule en dehors des voies de circulation.

PHOTOCOPIES

Il est possible de photocopier des documents en mairie. 0.15€ la page noir et blanc, 0.20€ la page couleur.

POUR SUIVRE LE SITE DE SUCCIEU

Si vous souhaitez recevoir une notification des mises à jours du site communal, merci de communiquer votre adresse e-mail au secrétariat, mairie@succieu.fr.

BRULAGE DES DECHETS VEGETAUX

Le brûlage à l’air libre des végétaux est réglementé par l’arrêté préfectoral n°2013-0020 du 18 novembre 2013. Celui-ci interdit cette pratique tout au long de l’année. Les tailles, coupes et résidus de l’élagage des haies doivent donc être transportés en déchetteries ou compostés.
Les activités agricoles et forestières ne sont pas concernés par cette interdiction générale et sont réglementées par l’arrêté préfectoral n°38-2016-05-12-005 qui définit précisément les conditions du brûlage. Cet arrêté est affiché et disponible en mairie.

Rénovation énergétique globale performante de votre maison
Dans le cadre de la mise en place de la future plateforme de rénovation énergétique des logements privés, la CAPI et les Vallons de la Tour vous proposent d’intégrer DORéMI Nord-Isère Durable (Dispositif Opérationnel de Rénovation énergétique des Maisons Individuelles).
Vous êtes propriétaire d’une maison d’avant 1975 sur le territoire de la CAPI ou des Vallons de la Tour ?

Vous avez un projet de rénovation énergétique globale ? Vous souhaitez bénéficier gratuitement de l’avis de professionnels ?

Devenez l’un des six premiers chantiers du dispositif et profitez :

  • de l’apport d’une conseillère experte de l’AGEDEN indépendante des fournisseurs d’énergie et de matériaux
  • d’un accompagnement individualisé dans la recherche de financements et dans le montage des dossiers de financement
  • d’une mise en relation avec un groupement d’artisans motivés et compétents qui vous proposeront des devis optimisés. Si vous décidez de retenir l’offre des entreprises, votre projet bénéficiera
  • d’un seul interlocuteur pour les travaux : le pilote du groupement, vous libérant ainsi de la tache exigeante de la coordination de votre chantier. Pour plus d’information : contactez Nathalie Rodde-Loppinet, conseillère info énergie sur Bourgoin-Jallieu au 04 76 23 53 50 ou sur www.ageden38.org

Déjections canines

Après avoir rappelé deux fois dans les compte-rendus du conseil municipal les obligations des propriétaires de chiens concernant les déjections de leurs animaux "domestiqués" , force est de constater que l’appel au civisme est insuffisant. Aussi est rappelée ci-dessous la loi définie dans le code pénal article 632-1 : "est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la classe le fait de déposer, d’abandonner, de jeter ou de déverser, en un lieu public ou privé, à l’exception des emplacements désignés à cet effet par l’autorité administrative compétente, des ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu’il soit, y compris en urinant sur la voie publique, si ces faits ne sont pas accomplis par la personne ayant la jouissance du lieu ou avec son autorisation".

Tout-terrain à moteur :

  • Le tout terrain doit se pratiquer sur des sites adaptés : pas de hors-piste sur SUCCIEU.
  • La réglementation est la même que sur la route. le véhicule doit être homologué, silencieux (sans modification du pot d’échappement et muni des équipements conformes à la réglementation (éclairage, clignotant, rétroviseurs).
  • La randonnée motorisée n’est pas une compétition, les vitesses excessives sont interdites. Les engins ne doivent emprunter que des chemins carrossables c’est à dire accessibles aux voitures ;
  • Les espaces naturels, les propriétés privés, les cultures doivent être respectés. les chemins et leurs abords également : les chemins sont sensibles à l’érosion.
  • Les chemins sont un espace commun où chacun a sa place dans le respect des autres et des riverains.

Commerces

Pour rappel, le jeudi c’est pizza. Fabrice Gilbert propose une carte variée, à partir de 18h.


Météo


Situer


Syndication

Afficher/masquer les détails

Allocations logement : APL, ALS et ALF, quelles différences  ?

Aide personnalisée au logement (APL), allocation de logement familiale (ALF) ou encore allocation de logement sociale (ALS) : les allocations « logement » sont des aides financières versées sous certaines conditions afin de vous aider à réduire le montant de vos dépenses sur le logement (loyer ou prêt). Mais quelles différences existe-t-il à ce jour entre ces trois types d'allocations ? Service-public.fr fait le point sur la question.

lire la suite
24 juillet - Vie et services publics
Foires commerciales : pas de délai de rétractation en cas d'achat

Les consommateurs qui procèdent à des achats lors de foires commerciales ne bénéficient pas d'un délai de rétractation. En effet, les stands dans les foires et salons sont considérés comme des établissements commerciaux et les consommateurs ne disposent pas d'un droit de rétractation pour les contrats conclus en ces lieux. C'est ce que rappelle le ministre en charge de l'Économie et des Finances dans une réponse ministérielle publiée le 16 mai 2017.

lire la suite
24 juillet - Vie et services publics
Pollution de l'air : les plans de protection de l'atmosphère doivent être revus
Dans un arrêt du 12 juillet 2017, le Conseil d'État, l'association Les Amis de la Terre France, enjoint au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pour réduire la pollution de l'air par le dioxyde d'azote (NO2) et les particules fines (PM10).
Le non-respect par l'État de la directive du 21 mai 2008 sur la qualité de l'air
La directive européenne de 2008 fixe des valeurs limites en matière de concentration de polluants, notamment en NO2 et PM10, à ne pas dépasser. Elle prévoit qu'en cas de (...) lire la suite
24 juillet - Vie et services publics
Eaux de baignade : où peut-on se baigner sans risque ?

Où puis-je me baigner sans risque ? Le dernier résultat d'analyses disponible est-il bon ou mauvais ? Pour répondre à toutes ces questions, le ministère des Solidarités et de la Santé propose un site internet dédié aux eaux de baignade qui vous permet de connaître la qualité des eaux sur votre lieu de vacances (eaux douces et eaux de mer).

lire la suite
21 juillet - Vie et services publics
Rythmes scolaires : votre enfant aura-t-il école le mercredi à la prochaine rentrée ?

Vous avez entendu parler récemment d'un retour à la semaine de 4 jours dans certaines communes ? Mais qu'en est-il précisément pour l'école de vos enfants ? Le ministère de l'Éducation nationale vous propose un outil en ligne pour connaître les horaires de l'école de votre enfant à la rentrée 2017.

lire la suite
21 juillet - Vie et services publics
Prélèvement à la source : phase de test pour les entreprises

D'ici la mise en place du prélèvement à la source (PAS) le 1er janvier 2019, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) lance une phase test pour permettre aux entreprises de tester le dispositif.

lire la suite
21 juillet - Vie et services publics
Signalement-Tique : une application smartphone pour collecter des informations

Se fait-on plutôt piquer par les tiques en forêt ou dans les parcs urbains ? Peut-on se faire piquer en hiver ? Quels sont les agents pathogènes les plus présents chez les tiques ? Vous voulez participer à la collecte d'informations en déclarant une piqûre ? C'est le moment d'utiliser « Signalement-Tique », une nouvelle application disponible en téléchargement gratuit pour les smartphones fonctionnant sous iOS ou Android.

lire la suite
21 juillet - Vie et services publics
AOC, Label rouge, AB... : quels sont les signes officiels de qualité et d'origine garantis ?

Alors que s'ouvrent jeudi 20 juillet 2017 les États généraux de l'alimentation, comment identifier les aliments de qualité ? Connaissez-vous les signes officiels d'origine et de qualité des produits alimentaires et les différences qui existent entre ces différents logos (AOC, AOP, Label rouge, Agriculture biologique...) ?

lire la suite
21 juillet - Vie et services publics

Site réalisé en SPIP pour l'AMRF